Incinération des déchets et valorisation

Demande d'informations
Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Centre d'incineration des déchets CRISTAL SITRU

 

La valorisation des déchets

 

  • Le camion déverse son contenu dans l'une des deux fosses de réception. Celles-ci sont mises en dépression par un système d'aspiration d'air afin d'éviter toute émission d'odeur à l'extérieur de l'usine. L'air récupéré sera ensuite injecté dans le four pour activer la combustion.

 

  • Pour chacune des deux lignes d'incinération, un grappin charge les déchets (jusqu'à 1,5 tonne) dans les trémies d'alimentation des fours.

 

  • Chacun des fours est constitué de quatre plans de grilles sur lesquels les déchets sont incinérés. Chacune des lignes d'incinération peut brûler jusqu'à 8 tonnes de déchets par heure, sans autre ajout que de l'air. Les déchets séjournent environ une heure dans le four.

 

  • Injection de réactifs : pour neutraliser les gaz acides, les métaux lourds et les dioxines furanes, des réactifs (bicarbonate de sodium et charbon actif) sont injectés dans les fumées.
  • Chacun des fours est équipé d'une chaudière de récupération d'énergie qui capte la chaleur des gaz de combustion, les faisant passer de 950 à 240°C. La chaudière transforme ensuite l'eau contenue dans ses tubes en vapeur surchauffée (23 bars, 275°C).

 

  • Le groupe turbo-alternateur transforme l'énergie présente dans la vapeur en énergie électrique.

 

  • Grâce à des échangeurs, la vapeur permet aussi d’alimenter le réseau de chaleur pour livrer des bâtiments situés sur les communes de Carrières-sur-Seine, Chatou et Houilles en chaleur et en eau chaude.

 

  • À l’issue de la combustion des déchets, les mâchefers (résidus d’incinération composés de minéraux et métaux) sont criblés et déferraillés sur site avant d'être envoyés, puis traités, sur une installation spécialisée afin d'être recyclés. Les métaux sont refondus en sidérurgie tandis que les minéraux sont valorisés en matériaux de technique routière (sous-couche ou remblais).

 

  • Les Résidus d'Epuration des Fumées d'Incinération des Déchets Non Dangereux (REFIDND) : composés de cendres et de résidus des réactifs introduits lors du traitement des fumées, les REFIDND sont principalement récupérés en sortie des filtres à manches. Ils sont stockés dans des silos avant d'être envoyés puis traités sur des installations de stockage spécialisées.

 

Schéma process

Le traitement des fumées : une étape essentielle

 

 

  • Les poussières ainsi que les résidus des réactifs de traitement sont filtrés par les 700 membranes qui composent le filtre à manches.

 

  • Le catalyseur : après adjonction d'ammoniac, le catalyseur termine la purification des fumées avant leur sortie en cheminée. Ce traitement catalytique permet de transformer les oxydes d'azote en azote et aussi d'achever la destruction des dioxines furanes.

 

  • Les fumées sont évacués par la cheminée. Leur qualité est contrôlée en continu via les analyseurs. L'ensemble des données environnementales est envoyé aux services de l'Etat en charge de la surveillance des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE).

 

L'usine CRISTAL

 

Tags : Valorisation - Fonctionnement - Déchets - Règlementation - Réseau de chaleur - Valorisation - Maîtrise - Mesures

Annulation des visites

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Cette mesure de précaution s'impose par la nature du site. Nous vous prions de bien vouloir excuser le report de votre venue à une date ultérieure, dès qu'il nous sera possible, en contactant le SITRU au 01 39 15 88 74.

 

affiche COVID-19

 

Tags : Déchets - Visites - Règlementation - Mesures

La consigne sur les bouteilles plastiques

image sur consigne

Depuis début novembre, tous les emballages et les papiers se trient sur le territoire du SITRU.

 

Au-delà de cette bonne nouvelle et d’une avancée réelle pour une partie des emballages plastiques, des ajustements doivent être faits, nos gestes doivent changer mais surtout notre façon d’acheter et de consommer. La solution durable et raisonnable pour notre avenir reste la prévention : éviter de produire le déchet permet de réagir concrètement. Soyons courageux : arrêtons la production des bouteilles en plastique. Chaque année, 16 milliards de bouteilles en plastique sont produites en France. 250 bouteilles par habitant et par an. Nous sommes tous d’accord sur l’urgence à diminuer cette production. D’ailleurs la France s’y engage à 100%. Oui, mais comment ?

 

En laissant faire les industriels-fabricants de bouteilles en plastique qui promettent au Gouvernement de les récupérer toutes, d’en recycler une partie tout en continuant à en produire de nouvelles, épuisant ainsi les ressources naturelles ? Ou en faisant confiance aux collectivités locales, responsables devant les citoyens, qui demandent au Gouvernement de prendre la mesure de l’urgence environnementale et climatique, en inscrivant dans la Loi une trajectoire Zéro plastique visant à interdire la production de nouvelles bouteilles en plastique ?

 

Plastiques à usage unique : la consigne n’est pas la solution.

 

Le recyclage en est une, toutes les filières vous sont expliquées dans le numéro 32 de l'ACTU du SITRU. C’est un grand changement dans votre geste de tri que nous accompagnons par un tri simplifié, des process de tri et de recyclage adaptés et d’autres en développement pour espérer tendre vers 100% de plastiques recyclés dans 5 ans.

 

Communiqué de presse sur le sujet PDF

 

Tags : Valorisation - Territoire - Conventions - Règlementation - Partenariat - Associations - Tri - Bac de collecte sélective

La mesure de l'impact environnental

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

L'usine CRISTAL


Le SITRU s’assure que les analyses des rejets de l'usine sont conformes aux valeurs limites d’émission (VLE) fixées par l’arrêté préfectoral d’exploitation de l’usine d’incinération.

 

des analyses en continu
Les analyses de rejets atmosphériques sont de plusieurs ordres :

 

  • Une analyse en continu, adressée à la DRIEE (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Energie, service de l’Etat chargé du contrôle des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement), sur 6 paramètres : poussières, monoxyde de carbone, dioxyde de soufre, acide chlorhydrique, oxydes d’azote et ammoniac. Chaque minute de dépassement des VLE est enregistrée. Les compteurs de dépassement des VLE doivent être inférieurs à 60 heures par ligne d’incinération et par an. En 2015, les données de ces compteurs ont indiqué :

       - 4h00 pour la ligne 1

       - 2h30 pour la ligne 2
       soit des valeurs conformes à la réglementation, très en deçà de la limite de 60 heures par ligne.

 

  • Une mesure trimestrielle, prélevée et analysée par un laboratoire indépendant accrédité, sur les 6 paramètres analysés en continu, ainsi que le carbone total et l’acide fluorhydrique. Les résultats de ces analyses sont publiés sur le site internet du SITRU et dans l’Actu du SITRU, ils sont conformes à la réglementation.

 

  • Une mesure semestrielle sur les paramètres suivants : dioxines et furanes, mercure, cadmium et thallium, somme des métaux lourds. Les résultats de ces analyses sont publiés sur le site internet du SITRU et dans l’Actu du SITRU, ils sont conformes à la réglementation.

tableau des rejets mai 2020

  • Un suivi environnemental annuel des retombées atmosphériques assuré par la méthode des jauges OWEN. La jauge est l’équivalent d’un pluviomètre qui collecte l’eau de pluie grâce à un gros entonnoir. L’eau de pluie est analysée et les poussières sédimentables analysées. 4 jauges OWEN sont placées à proximité de l’usine dans le sens des vents dominants, et une jauge témoin est située dans une zone éloignée. Les concentrations en dioxines et furanes ainsi qu’en métaux lourds présents dans l’eau de pluie sont ensuite analysées. Les valeurs limites ne sont pas réglementées mais les résultats sont inférieurs aux valeurs guides communément reconnues (INERIS pour les dioxines et furanes, valeurs allemandes TA Luft pour les métaux lourds).

 

  • Depuis avril 2014, l’usine est équipée de dispositifs de contrôle en semi-continu des dioxines et furanes permettant de capter un échantillon de ces polluants en continu et de faire analyser les quantités captées par un laboratoire externe agréé. Les résultats de ces analyses sont très significativement en dessous des valeurs limites imposées par la réglementation.

 

 

 

Tags : Règlementation - Maîtrise - Mesures

L'Actu du SITRU

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Le magazine trimestriel d'information du SITRU :

 

ACTU n°32

 

 

Cliquez sur l'image pour accéder au contenu.

Pour recevoir l'ACTU à chaque parution, inscrivez-vous ici.

Pour consulter les anciens numéros, cliquez sur en savoir plus.

 

Tags : Recyclage - Valorisation - Fonctionnement - Déchets - Réemploi - Territoire - Visites - Organisation - Histoire - Règlementation - Données chiffrées - Réseau de chaleur - Déchets piquants et tranchants - Déchets toxiques - Papier - Emballages - Mobilier usagé - DEEE - Textile - Ampoules - Carton - Prestataire - Partenariat - Associations - Valorisation - Maîtrise - Mesures - Tri - Verre - Déchetterie - Compostage - Stop pub - Prévention - Biodiversité

En savoir plus >

Le SITRU : acteur engagé dans la protection de l'environnement

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Le centre CRISTAL


Le SITRU s’assure que les analyses des rejets de l'usine sont conformes aux valeurs limites d’émission (VLE) fixées par l’arrêté préfectoral d’exploitation de l’usine d’incinération.


Les analyses de rejets atmosphériques sont de plusieurs ordres :

  • Une analyse en continu, adressée à la DRIEE (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Energie, service de l’Etat chargé du contrôle des Installations Classées pour la Protection de l’Environnement), sur 6 paramètres : poussières, monoxyde de carbone, dioxyde de soufre, acide chlorhydrique, oxydes d’azote et ammoniac. Chaque minute de dépassement des VLE est enregistrée. Les compteurs de dépassement des VLE doivent être inférieurs à 60 heures par ligne d’incinération et par an. En 2015, les données de ces compteurs ont indiqué :

       - 4h00 pour la ligne 1

       - 2h30 pour la ligne 2
       soit des valeurs conformes à la réglementation, très en deçà de la limite de 60 heures par ligne.

 

  • Une mesure trimestrielle, prélevée et analysée par un laboratoire indépendant accrédité, sur les 6 paramètres analysés en continu, ainsi que le carbone total et l’acide fluorhydrique. Les résultats de ces analyses sont publiés sur le site internet du SITRU et dans l’Actu du SITRU, ils sont conformes à la réglementation.

 

  • Une mesure semestrielle sur les paramètres suivants : dioxines et furanes, mercure, cadmium et thallium, somme des métaux lourds. Les résultats de ces analyses sont publiés sur le site internet du SITRU et dans l’Actu du SITRU, ils sont conformes à la réglementation.

 

  • Un suivi environnemental annuel des retombées atmosphériques assuré par la méthode des jauges OWEN. La jauge est l’équivalent d’un pluviomètre qui collecte l’eau de pluie grâce à un gros entonnoir. L’eau de pluie est analysée et les poussières sédimentables analysées. 4 jauges OWEN sont placées à proximité de l’usine dans le sens des vents dominants, et une jauge témoin est située dans une zone éloignée. Les concentrations en dioxines et furanes ainsi qu’en métaux lourds présents dans l’eau de pluie sont ensuite analysées. Les valeurs limites ne sont pas réglementées mais les résultats sont inférieurs aux valeurs guides communément reconnues (INERIS pour les dioxines et furanes, valeurs allemandes TA Luft pour les métaux lourds).

 

  • Depuis avril 2014, l’usine est équipée de dispositifs de contrôle en semi-continu des dioxines et furanes permettant de capter un échantillon de ces polluants en continu et de faire analyser les quantités captées par un laboratoire externe agréé. Les résultats de ces analyses sont très significativement en dessous des valeurs limites imposées par la réglementation.

 

Tableau des rejets mai 2020

 

L'aire de transit du verre

 

Cette installation, située derrière l'usine CRISTAL, est un point de regroupement provisoire du verre collecté en attente de sa destination ultime.

aire de transit du verre

 

Cette aire, conforme à la réglementation sur les ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement), est entourée de murs de 4 mètres de haut renforcés par des écrans anti-bruit d'1,80 mètres. Les études de bruit sont conformes à l’arrêté préfectoral d’exploitation.

 

Après collecte, les déchets d'emballages en verre sont apportés par les camions (une dizaine par jour) sur l'aire de transit. Le verre est ensuite rechargé dans des camions-bennes pouvant contenir de gros volumes (entre 25 et 26 tonnes). Ces camions effectuent 6 à 10 passages par semaine.

L'aire de transit permet ainsi une optimisation du transport réduisant ainsi les gaz à effets de serre.


 

Le tri des déchets d’emballages ménagers

 

De janvier 2016 à octobre 2019, le SITRU, en convention avec le SYCTOM de l'agglomération parisienne, a pu trier les déchets issus des collectes sélectives sur le centre de tri de Nanterre. Depuis le 4 novembre 2019, les déchets sont transférés au centre Paris XVII (Batignolles) qui permet de trier tous les emballages !

 

Découvrez le fonctionnement du centre de tri nouvelle génération en cliquant sur le lien suivant : l'Actu du SITRU n°32.

 

 

Les repreneurs de matériaux triés :

 

Le SITRU s'interdit de faire appel aux marchés internationaux de reprise des matériaux et favorise les filières françaises (ou européennes) ainsi que les transports alternatifs.

 

Pour les journaux-magazines, le choix a été fait de ne consulter que les papetiers français et de ne pas faire appel au négoce. La papeterie choisie est la plus proche et celle qui propose la solution de transport alternatif la plus appropriée : le transport fluvial par péniche.

Pour les cartons, le choix du transport fluvial par péniche a également été favorisé.

 

 

 

 

Tags : Recyclage - Valorisation - Territoire - Règlementation - Valorisation - Maîtrise - Mesures

Prise de RDV pour la déchetterie jusqu'au mardi 14 juillet inclus

 

De nouvelles conditions particulières d’accès à la déchetterie du SITRU s'imposent pour garantir la santé et la sécurité des personnels œuvrant sur site et celles des usagers, pendant la période de crise sanitaire liée à l’épidémie de Coronavirus Covid-19.

 

Les prescriptions d’accès à la déchetterie du SITRU inscrites au Règlement Intérieur en vigueur sont assorties de prescriptions complémentaires inscrites qui s’appliquent dès la réouverture du site. Lorsque la nature du déchet le permet, la collecte en porte-à-porte est à privilégier.

 

1. Accès à la déchetterie du SITRU

 

L’accès à la déchetterie est réservé aux usagers :

  • munis d’une carte d’accès en cours de validité,
  • ayant au préalable pris rendez-vous sur le lien ci-dessous,
  • munis d'un masque.

 

La prise de rendez-vous est effective lorsque l’usager reçoit confirmation de son rendez-vous par mail. L'annulation se fait par le biais du lien dans le corps du courriel reçu.

 

Un rendez-vous est accordé par usager (devant se présenter seul) et par semaine.

 

>RDV OBLIGATOIRE À PRENDRE EN CLIQUANT ICI

Horaires grisés = créneaux horaires déjà pris.

 

Les jours et horaires d’ouverture sont maintenus.

 

Les justificatifs à présenter (à travers la vitre fermée du véhicule) pour accéder à la déchetterie sont :

  • la carte d’accès (à scanner sur le lecteur en entrée et en sortie de site),
  • la pièce d’identité du titulaire de la carte (à présenter à l’agent d’accueil),
  • la confirmation de rendez-vous.

 

12 véhicules par ½ heure d’ouverture sont autorisés sur site. Ce nombre est susceptible d’être modifié à tout moment par le SITRU sans préavis et si les conditions sanitaires l’exigent.

 

Toutes les réponses à vos questions iciPDF

 

2. Règles sanitaires et gestes barrières

 

bâche gestes barrières

 

  • Port du masque obligatoire dès l’entrée sur site (y-compris dans la voie d’accès à la déchetterie) et jusqu’à la sortie.
  • Documents présentés à travers la vitre fermée
  • Distance minimale de 2m avec tout autre usager ou personnel de déchetterie
  • Un seul usager est autorisé par quai lors du déchargement.

 

3.      Rappel des consignes usuelles :

 

  • L’accès est strictement réservé aux particuliers des 14 communes du SITRU
  • La  demande de carte d’accès doit être faite au minimum 15 jours avant de se déplacer (délais incertains compte-tenu du contexte) sur macarte.sitru.fr

  • Les jours et horaires d’ouverture sont maintenus
  • La limitation à 3 tonnes et/ou 15 visites par an s’applique
  • Les professionnels, les camions benne et à plateau ne sont pas autorisés à entrer.

 

Il est fortement recommandé aux usagers de se présenter seuls dans leur véhicule pour accéder à la déchetterie. En cas de nécessité absolue, une deuxième personne sera autorisée pour le déchargement des déchets (volume, poids). L’usager est responsable du respect des mesures de distanciation sociale dans son véhicule.

 

Les quantités apportées ne sont pas limitées en volume (seule la limitation à 3 tonnes et/ou 15 visites par an s’applique).

Toutefois il est rappelé que le chargement des véhicules doit se faire dans le respect du PTAC du véhicule utilisé et du Code de la Route. Aucune surcharge de véhicule ne sera tolérée.

 

L’agent de sécurité est habilité à refuser tout usager qui ne respecterait pas les conditions d’accès.

 

Les usagers sont tenus de scanner leur carte d’accès sur le lecteur en entrée et en sortie de site, sur vérification de leurs justificatifs et après y avoir été invités par l’agent d’accueil.

 

Les consignes spécifiques sont affichées en entrée et sur le site.

 

 

Pour la sécurité de tous, les usagers et les personnels sont tenus de respecter les gestes barrières et les consignes affichées sur la déchetterie. Tout usager ne respectant pas le Règlement Intérieur en vigueur et les dispositions décrites pourra être refusé. L’agent de sécurité et les agents d’accueil ont autorité pour faire respecter ces dispositions et pour faire appel aux Forces de l’Ordre si nécessaire.

 

PDFCommuniqué de presse

PDFConsignes sanitaires et de sécurité sur la déchetterie

 

Tags : Fonctionnement - Déchets - Organisation - Règlementation - Déchets toxiques - Mobilier usagé - Mesures - Déchetterie

Qu'est-ce qu'un éco-organisme ?

Un éco-organisme est une société de droit privé investie par les pouvoirs publics de la mission d’intérêt général de prendre en charge, dans le cadre de la Responsabilité Elargie des Producteurs (REP), la fin de vie des équipements qu’ils mettent sur le marché.

La REP et les éco-organismes sont nés en réponse au besoin des entreprises de gérer leurs déchets, d’une part pour limiter leur pollution et d’autre part pour éviter le gaspillage des ressources naturelles.

 

Tags : Valorisation - Règlementation - Déchets toxiques - Déchetterie - Prévention

En savoir plus >

Rapports annuels

Envoyer à un contact
Imprimez en PDF
Diminuer la taille du texte
Augmenter la taille du texte

Visites scolaires ou adultes

Trois visites sont organisées au minimum chaque mois au SITRU.

 

Toutefois, depuis le 5 mars, une mesure de précaution s'expliquant par la nature du site, nous contraint d'annuler les visites prévues jusqu'à nouvel ordre. Les animations en classe reprendront dès que l'ouvertures des classes seront programmées.

 

Pour tout renseignement, contactez Émilie HEURTEL au 01 39 15 91 42.

 

Pour les visites adultes, vous pouvez toujours programmer votre venue ici et nous vous tiendrons informés du maintien des cessions de mai et juin.

 

Tags : Déchets - Visites - Organisation - Règlementation - Partenariat

En savoir plus >

 

Actualités

Prise de RDV pour la déchetterie jusqu'au mardi 14 juillet inclus

bâche buisson

PRENDRE RDV

 

Horaires grisés = créneaux horaires déjà pris.

En savoir plus >

Bureaux du SITRU fermés au public

affiche covid-19

Les bureaux du SITRU sont fermés au public. Une organisation est en cours pour pouvoir vous accueillir à nouveau.

 

En savoir plus >

Arrêt temporaire de la collecte de dons

borne Le RelaisGardez vos vêtements jusqu'au 5 juillet !

En savoir plus >

L'importance du geste de tri

collecte des déchets contaminés

Des gestes prévention à connaître...

En savoir plus >

Annulation des visites

L'ensemble des visites scolaires ou adultes sur les unités de traitement de déchets sont annulées à compter du 5 mars jusqu'à nouvel ordre.
 

En savoir plus >

Déchetterie

 

Lorsque la nature du déchet le permet, la collecte en porte-à-porte est à privilégier en consultant les sites CASGBS ou appli Boucle-tri, CAVGP et POLD pour la ville de Rueil-Malmaison.

 

Dans la mesure du possible, conservez encore vos vêtements jusqu'au  5 juillet .

 

  1. RDV obligatoire à prendre jusqu'au 14 juillet inclus en cliquant ici avant d'accéder à la déchetterie

  2. CARTE D'ACCÈS > macarte.sitru.fr

 

PDFModalités d'accès à la déchetterie

PDFConsignes sanitaires à connaître

 

 

Événements

 

 Juillet 2020  >   <  
L M M J V S D